Translate

mardi 30 juillet 2013

Billet hebdomadaire sur le Blog Défense de Jeune Afrique : LIBYE, UNE ARMEE FORMEE A L'ETRANGER


Recrues à l'entraînement, dans un centre de la nouvelle armée libyenne, à Tripoli, le 27 mai 2013.




Après avoir essayé différentes formules, dont l'entraînement de plusieurs militaires au Soudan et en raison de l'insécurité dans le pays qui complique grandement la présence d'instructeurs étrangers (à moins de déployer une force également étrangère, susceptibles de protéger les centres), au moins 7 000 hommes de la nouvelle armée libyenne seront formés en Grande-Bretagne et en Italie.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130726180337/italie-europe-tripoli-grande-bretagnelibye-une-armee-formee-a-l-etranger.html


Laurent Touchard

samedi 20 juillet 2013

Billet hebdomadaire sur le Blog Défense de Jeune Afrique : QUAND L'AFRIQUE (DU SUD) AVAIT LA BOMBE (III)


Logements de stockage des bombes atomiques sud-africaines, aux installations de l'Advena. Huit logements sont visibles alors que selon les informations officielles, seules six bombes "et demi" (une septième était en cours de fabrication lorsque le président De Klerk mit un terme au programme) furent assemblées... La destruction de plus de 12 000 pages de documents classifiés portant sur le programme complique les recherches historiques sur le sujet et, sans aller jusqu'à sombrer dans une stupide "théorie du complot", les données officielles ne sont probablement pas exhaustives. Les propos de Roger Jardine, conseiller scientifique de l'ANC dans les années 1990, l'illustrent. Faisant référence à la déclaration de De Klerk devant l'Assemblée au cours de laquelle, le Président sud-africain explique que le pays a effectivement disposé de la bombe nucléaire en donnant quelques détails d'ordre général, Jardine commente que "ce n'est ni un mensonge, ni la vérité absolue"...
Container des bombes atomiques sud-africaines ; là encore, il suffit de les compter pour constater qu'il n'y en a pas six ou sept, mais dix (huit + deux, au fond)... Lorsque le programme prend fin, l'Afrique du Sud n'a peut-être que six bombes et demi, mais en dehors des informations officielles, rien ne permet d'être certain que l'assemblage d'autres n'était pas prévu.
Les dix containers des bombes atomiques...




Suite et fin de la série consacrée au programme nucléaire sud-africain.
http://www.jeuneafrique.com/Article_ARTJAWEB20130719130812_france-angola-apartheid-cubaquand-l-afrique-du-sud-avait-la-bombe-3.html

La réactualisation de l'étude sur les forces armées maliennes bat son plein ; elle inclut les éléments mis en ligne précédemment sur ce blog (avec des corrections, enrichie d'ajouts). S'y ajoutent de nouvelles parties consacrées aux combats menés par les troupes de Bamako début 2012, puis en parallèle à l'opération Serval début 2013, jusqu'à aujourd'hui, avec un état des lieux à l'été 2013...


Laurent Touchard

vendredi 12 juillet 2013

Billet hebdomadaire sur le Blog Défense de Jeune Afrique : QUAND L'AFRIQUE (DU SUD) AVAIT LA BOMBE (II)


Série des satellites Zenit-2 ; le Cosmos 922, qui observe le premier les préparatifs à Vastrap est un Zenit-2M Hector, version modernisée, d'une masse de  6 300 kilos, avec de nouveaux panneaux solaires et surtout, la capacité de fournir une imagerie d'une résolution supérieure à celle des Zenit-2 Vostok 2. Le Cosmos 932 qui confirmera les informations fournies par le Cosmos 922 est lui aussi un satellite de renseignement optique, mais de type Zenit-4MKM ; de toute dernière génération à l'époque puisque le premier de sa série est lancée le 12 juillet 1977, soit huit jours seulement avant le Cosmos 932. La résolution de ses appareillages photographiques est encore meilleure que celle des Zenit-2M.



Bien renseignés, les Soviétiques surveillent attentivement le site d'essai nucléaire sud-africain de Vastrap. En 1977, les préparatifs d'un essai nucléaire ne leur échappent pas et, Leonid Brejnev l'annonce au monde, provoquant une mobilisation internationale contre Pretoria...
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130711113130/france-angola-apartheid-cubaquand-l-afrique-du-sud-avait-la-bombe-2.html 


Laurent Touchard

mercredi 10 juillet 2013

Billet hebdomadaire sur le Blog Défense de Jeune Afrique : QUAND L'AFRIQUE (DU SUD) AVAIT LA BOMBE (I)


Buccaneer S Mk50 du 24 Squadron, en 1971, à Waterkloof ; deux de ces appareils d'attaque d'origine britannique seront modifiés de manière à servir de vecteur de tir de la bombe A sud-africaine.





Premier volet d'une série en trois parties sur l'acquisition de l'arme nucléaire par la République du Sud, démarche mise en perspective avec le contexte géopolitique et de politique intérieure du pays...
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130708151810/france-angola-apartheid-cubaquand-l-afrique-du-sud-avait-la-bombe-1.html


Laurent Touchard