Translate

samedi 26 juillet 2014

Revue de détails : LES FORCES GOUVERNEMENTALES ET PRO-GOUVERNEMENTALES SYRIENNES 2011-2014






  Annoncée à plusieurs reprises dans de précédents billets, fruit de trois ans de travail, voici enfin l'étude consacrée aux forces gouvernementales (armée syrienne, milices) et pro-gouvernementales qui se battent en Syrie de 2011 à aujourd'hui : troupes d'élite et régulières de Damas, milices, mais aussi services de renseignements, volontaires étrangers... L'ensemble représente 413 pages d'analyses, d'ordres de bataille, d'inventaires, de tableaux sur les batailles livrées, les doctrines, les tactiques et l'emploi des matériels...

Le document est accessible ici et en lecture directe sur le blog, ci-dessous.



4 commentaires:

  1. Bonjour M. Touchard,

    Merci pour votre remarquable travail de recherche et d'analyse, sans équivalent à ma connaissance aujourd'hui, sur les forces armées syriennes dans le conflit intérieur qui agite le pays depuis 2011. Ce document est d'une valeur inestimable pour ceux qui s'intéressent à la dimension militaire de cette guerre civile.

    Parce qu'il faut bien émettre quelques commentaires critiques (j'avoue qu'il est difficile en l'occurence de ne pas tomber dans l'éloge absolue), ma seule observation concernerait la partie relative à l'aviation. Les SU-22 sont mentionnés comme un vecteur important des forces aériennes, mais pas les MIG-23 BN, qui apparaissent cependant dans des illustrations. Le -23BN a été pourtant intensivement utilisé et reste le principal avion de bombardement de l'AAS.

    Bien cordialement,





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monsieur,

      Merci à vous quant à votre commentaire sympathique.

      Concernant la critique, dès l'instant où elle est matière à réflexion, où elle contribue à enrichir ladite réflexion, elle ne retire pas de pierre à l'édifice. Elle en ajoute, qui, en l'occurrence, ne sont pas superflues : vous avez raison à propos des MiG-23BN.

      Le nombre d'appareils abattus ou revendiqués comme ayant été abattus et la quantité de documents visuels sur lesquels peuvent être distingués des -23BN en attestent. J'en tiendrai compte dans une future mise à jour...

      Bien cordialement

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre travail rigoureux et de haute qualité. C'est une somme, qui se doit d'être lue par nos officiers, car ces trois années, de 2011 à 2014, montrent qu'une doctrine ou un règlement ne tiennent jamais face à la guerre, phénomène complexe qui demande une adaptation que semble avoir réussi l'armée arabe syrienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur,

      Merci beaucoup à vous pour votre commentaire. Vous avez entièrement raison quant au phénomène d'adaptation (et d'improvisations diverses, tant en ce qui concerne les tactiques que les matériels). Et c'est effectivement ce que je me suis efforcé de souligner.

      Bien cordialement,
      Laurent Touchard

      Supprimer