Translate

jeudi 16 janvier 2014

Billet hebdomadaire sur le Blog Défense de Jeune Afrique : RDC, MAMADOU NDALA, L'HOMME AU-DELA DU MYTHE


Le colonel Mamadou Moustapha Ndala dans la zone de Goma en 2013 ; son sens tactique permet aux unités placées sous ses ordres de remporter de nombreux succès en 2012 et lors de l'offensive d'octobre 2013 contre le M23 (il est vrai, avec l'appui non négligeable de la brigade d'intervention de la MONUSCO). Sympathique, apprécié des journalistes, il est fréquemment sollicité pour des interviews, aux dépends d'autres commandants qui eux aussi sont en premières lignes. De là naissent des jalousies... (Photo : MONUSCO)




  Le 02 janvier 2014, aux environs de 12 heures 00, une roquette de RPG-7 frappe le pickup Toyota à bord duquel se trouve le colonel  des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) Mamadou Moustapha Ndala. Officier populaire considéré depuis plusieurs mois comme le "libérateur de Goma", il est aussi l'un des grands vainqueurs contre le groupe insurgé M23 en octobre 2013. 

  Véritable héros national qui symbolisait pour beaucoup le renouveau des FARDC, il n'a pourtant pas toujours été un militaire exemplaire. Des rapports divers en témoignent. Cependant, au fil des années, il a évolué. 

  Devenu sincèrement patriote, proche de ceux qu'ils commandaient tout en sachant se faire respecter, énergique, non dépourvu de sens tactique et enfin, soutenant la présence de la MONUSCO dans le pays, il comptait nombre d'ennemis, aussi bien parmi les groupes rebelles qu'au sein des FARDC. 

  C'est son parcours singulier que je me propose de vous faire découvrir tout en m'efforçant de l'expliquer dans le cadre complexe de l'Histoire récente de la RDC...

Dans le prochain billet, j'aborderai la question de l'embuscade.

  Bonne lecture.